amidon

amidon

amidon [ amidɔ̃ ] n. m.
XIIIe; lat. médiév. amidum, altér. du lat. d'o. gr. amylum
Glucide de poids moléculaire élevé, de formule (C6H10O5)n (polymère du glucose), emmagasiné par les organes de réserve des végétaux (racines, tubercules, graines) sous forme de granules qui, broyés avec de l'eau chaude, fournissent un empois. fécule. Qui contient de l'amidon. amylacé. Empeser à l'amidon. amidonner. Amidon de blé, de riz, de pomme de terre.

amidon nom masculin (latin médiéval amidum, du latin classique amylum, du grec amulon, non moulu) Réserve glucidique intracellulaire, insoluble dans l'eau, hautement polymérisée caractéristique du règne végétal et qui abonde dans les organes souterrains (pomme de terre, igname, manioc), les graines (légumineuses, céréales), etc. Solution colloïdale d'amidon dans l'eau, utilisée pour empeser le linge.

amidon
n. m. Substance de réserve végétale, de nature glucidique, dont les granules broyés avec de l'eau chaude fournissent un empois. Syn. (Maurice, Réunion) cange.

⇒AMIDON, subst. masc.
A.— BOT., CHIM. Substance organique, en forme de grains blancs, constituant la réserve alimentaire de nombreux végétaux, notamment des céréales :
1. L'amidon se fait-il (...) dans la graine par le dessèchement de la graine et la fixation de l'hydrogène de l'eau?
C. BERNARD, Cahier de notes, 1860, p. 110.
2. L'agriculteur est une espèce de mineur, qui extrait lui aussi le charbon, sous forme de bois, d'amidon, de sucre, de nectar, de parfum; seulement au lieu d'aller chercher le charbon et ses composés à cinq cents mètres sous la terre, il l'extrait de l'air par d'autres procédés, qui sont culture, labour, ensemencements, arrosages.
ALAIN, Propos, 1922, p. 411.
3. ... le maïs est moins riche en amidon que le riz mais plus riche que l'orge.
BOULANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 73.
B.— TECHNOL. Produit extrait des végétaux, utilisé, sous forme de poudre blanche ou d'empois, en alimentation (cf. fécule), blanchisserie (apprêt), cosmétologie, papeterie (colle), pharmacie (émollient), etc. :
4. Quand ton frère a eu sa colique, rien ne l'empêchait de braire, sinon ce cataplasme d'amidon que je lui ai mis. Fais de même.
G. BERNANOS, Nouvelle histoire de Mouchette, 1937, p. 1308.
5. Ils ne fabriquent plus de vraie poudre d'amidon. Mais du talc, à l'américaine.
J. GIRAUDOUX, La Folle de Chaillot, 1944, II, p. 119.
En partic. Amidon, empois d'amidon utilisé comme apprêt :
6. Elle était accroupie par terre, devant une terrine, occupée à passer du linge à l'amidon.
É. ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 504.
7. Toute la journée, il griffonnait sur ses genoux, au pied de son lit, trempant des tronçons de plumes usées jusqu'aux barbes dans l'encre, dans la suie, dans le marc de café, couvrant d'une illisible écriture papiers à chandelle, papiers d'emballage, journaux, gardes de livres, vieilles lettres, vieilles factures, cartes à jouer, et songeant à y employer sa chemise après l'avoir passée à l'amidon.
A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 236.
C.— P. compar. ou métaph. :
8. ... les hauts talus semblaient, au clair de lune, gouachés avec de l'argent, sur un ciel sombre. Rétrécie par l'ombre tombée des collines, la plaine paraissait, à son milieu, poudrée de farine d'amidon et enduite de blanc cold-cream; dans l'air tiède, éventant les herbes décolorées et distillant de bas parfums d'épices, les arbres frottés de craie par la lune, ébouriffaient de pâles feuillages...
J.-K. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 33.
9. — À considérer l'humanisme occidental dans ses formes contemporaines apparemment les plus émancipées de toute métaphysique de la transcendance, il est aisé de voir que si un reste de conception commune y subsiste encore de la dignité humaine, de la liberté, des valeurs désintéressées, c'est là un héritage d'idées jadis chrétiennes et de sentiments jadis chrétiens aujourd'hui désaffectés. Et j'entends bien que l'humanisme libéral-bourgeois n'est plus guère que du froment dégermé, du pain d'amidon. Et contre ce spiritualisme matérialisé, le matérialisme actif de l'athéisme ou du paganisme a beau jeu.
J. MARITAIN, Humanisme intégral, 1936, p. 14.
Prononc. ET ORTH. :[]. FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, GATTEL 1841 mentionnent une graph. amydon.
Étymol. ET HIST. — 1302 « fécule tirée des végétaux » (Comtesse Mahaut, 165 cité ap. J. RICHARD ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 111 : Item pour .II. Lb. d'amidon, II.s.); 1393 « id. » (Ménagier, II, 5 ds GDF. Compl. : Fleur d'amidon ou ris).
Empr. au lat. médiév. amidum, IXe s. Mappae Clavic, 282 ds Mittellat. W. s.v. : amidum medulla est de frumento media; altération du lat. class. amylum (du gr. ) attesté dep. CATON, Agr. Cap., 96 ds TLL s.v., 2030, 30.
STAT. — Fréq. abs. litt. :60.
BBG. — ALEX. 1768. — Arts Mét. 1766. — BÉL. 1957. — Biol. t. 1970. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — BRÜCH (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, p. 292. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — DAUZAT Ling fr. 1946, p. 44. — DELORME 1962. — DUVAL 1959. — FÉR. 1768. — FROMH.-KING 1968. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 89. — GRAND. 1962. — Lar. Comm. 1930. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — NYSTEN 1814-20. — PRÉV. 1755. — UV.-CHAPMAN 1956.

amidon [amidɔ̃] n. m.
ÉTYM. XIIIe, in Arveiller; du lat. médiéval amidum; lat. class. amylum, grec amylon « qui n'est pas moulu », de mylê « meule ».
1 Chim. et cour. Glucide de poids moléculaire élevé (constitué par l'union de nombreuses molécules de glucose), emmagasiné par les organes de réserve des végétaux (blé, maïs, pomme de terre, riz) sous forme de granules qui, broyés avec de l'eau chaude, fournissent un empois. Fécule. || Amidon en grains, en poudre. || L'amidon est une poudre blanche insoluble dans l'eau froide; dans de l'eau à 80 °C, il forme une masse gélatineuse. || Chauffé à 160 °C, l'amidon donne de la dextrine, soluble dans l'eau; traité par l'acide chlorhydrique, il donne le glucose. || L'amylase transforme l'amidon en maltose. || Amidon animal. Glycogène. || L'amidon est extrait industriellement du blé, du riz, du maïs, par une opération qui le dégage du gluten. || L'amidon sert à l'apprêt et à l'empesage du linge, à la fabrication de poudres de toilette (poudre de riz), comme émollient en thérapeutique (bains, cataplasmes, lavements).
tableau Noms de remèdes.
2 Cour. || L'amidon, chauffé et utilisé comme empois. || Colle d'amidon. || Empeser à l'amidon. Amidonner.
0 Gervaise pourtant venait de commencer un bonnet appartenant à madame Boche, qu'elle voulait soigner. Elle avait préparé de l'amidon cuit pour le remettre à neuf. Elle promenait doucement, dans le fond de la coiffe, le polonais, un petit fer arrondi des deux bouts.
Zola, l'Assommoir, t. I, p. 177.
DÉR. Amidonner, amidonnerie, amidonnier, amidonnière. — V. Amidol, amidolique, amyl(o)-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amidon — AMIDÓN s.n. Substanţă organică ce se găseşte în seminţele, fructele şi tuberculele plantelor şi care se foloseşte în industria alimentară, chimică etc. – Din fr. amidon. Trimis de ana zecheru, 22.04.2003. Sursa: DEX 98  amidón s. n. Trimis de… …   Dicționar Român

  • amidon — AMIDON. s. m. Certaine pâte qui est faite de fleur de froment sèche, et qu on délaie pour en faire de l empois. Une livre d amidon. L amidon le plus fin est la poudre à poudrer …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Amidon — Amidon, ND U.S. city in North Dakota Population (2000): 26 Housing Units (2000): 17 Land area (2000): 0.631351 sq. miles (1.635192 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.631351 sq. miles (1.635192 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Amidon, ND — U.S. city in North Dakota Population (2000): 26 Housing Units (2000): 17 Land area (2000): 0.631351 sq. miles (1.635192 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.631351 sq. miles (1.635192 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • amidon — AMIDON. s. m. Certaine paste de froment qui est seche, & qu on delaye pour en faire de l empois. Une livre d amidon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Amĭdon — Amĭdon, soviel wie Stärkemehl …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Amidon — Amidon, soviel wie Amylum …   Herders Conversations-Lexikon

  • Amidon — Pour la ville américaine, voir Amidon (Dakota du Nord). L amidon (du latin amylum, non moulu) est un glucide complexe (polyoside) composé de chaînes de molécules de D Glucose. Il s agit d une molécule de réserve énergétique pour les végétaux… …   Wikipédia en Français

  • amidon — (a mi don) s. m. 1°   Fécule tirée des végétaux, sous forme de poudre blanche grenue, ou formée de petites masses amorphes. L amidon du commerce est préparé avec la farine gâtée, l orge ou le froment grossièrement moulus. 2°   En chimie, principe …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMIDON — s. m. Espèce de fécule qu on retire particulièrement du blé, et qu on fait sécher, pour l employer à différents usages. Une livre d amidon. L amidon le plus fin est la poudre à poudrer. On délaye l amidon pour faire de l empois …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”